Sélectionner une page

Traitement de la tendinite du coude - Épitrochléite (golfer’s elbow)

Contactez-nous pour prendre rendez-vous!

Traitement de la tendinite du coude - Épitrochléite (golfer’s elbow)

Contactez-nous pour prendre rendez-vous!

Traitement de la tendinite du coude – Épitrochléite (golfer’s elbow)

Le traitement conservateur est la norme. Les plus sceptiques vous diront de prolonger n’importe lequel des soins pendant six à huit semaines. En somme, la plupart des épitrochléites guérissent avec le temps.

Les injections de cortisone sont rarement nécessaires et doivent éviter de toucher les structures voisines telles que le nerf cubital.

L’imagerie par IRM ou par échographie sera demandée si la réponse clinique au traitement conservateur est faible ou très retardée (recherche de tendinopathie ou de déchirure partielle).

La chirurgie (débridement ou désinsertion sous anesthésie locale) se fait en dernier recours, chez ceux et celles qui ne présentent aucun signe de guérison après six mois de traitement. Elle est précédée d’un test à la lidocaine (injection anesthésiante à l’épitrochlée) qui doit soulager temporairement la douleur. S’il est négatif, la chirurgie est superflue mais si le test est positif, les chances que l’opération réussisse sont de plus de 90 %. Cependant, le temps de guérison est un peu plus long que pour l’épicondylite latérale (quatre à six mois avant guérison complète plutôt que deux à quatre comme dans l’épicondyle latérale).

La chirurgie se fait sous anesthésie locale et dure à peu près 30 minutes. Il s’agit de débrider le tendon dévitalisé et ainsi provoquer une guérison. Il n’y a aucune immobilisation du coude après la chirurgie, et on peut reprendre rapidement toutes les tâches qui ne demandent pas de force. La physiothérapie est optionnelle. Les complications sont rares (moins de 1 %) et il faut porter une attention particulière au nerf cubital.

Contactez-nous pour prendre rendez-vous

* Champ obligatoire

   

 

« Cinq mois après mon opération, malgré la sévérité de ma blessure, je suis à nouveau capable de faire du vélo, sans difficulté ni douleur. J’ai eu droit à un suivi impeccable et attentionné de la part du Dr Beauchamp. Merci! »