Sélectionner une page

Traitement de la maladie de Dupuytren

Contactez-nous pour prendre rendez-vous!

Traitement de la maladie de Dupuytren

Contactez-nous pour prendre rendez-vous!

Traitement de la maladie de Dupuytren

L’approche percutanée

L’approche percutanée à l’aiguille, ou l’aponévrotomie est la technique la plus avancée, la moins invasive et la plus rapide pour traiter la maladie de Dupuytren.

L’intervention, d’une durée de quelques minutes, consiste à sectionner, au moyen d’une petite aiguille, les cordons et les brides responsables de la rétraction des doigts.

 

Contrairement à la méthode chirurgicale, l’approche percutanée permet de restaurer la fonction de la main immédiatement, avec un minimum d’inconfort et de temps de récupération.

Les faits

  • Anesthésie locale
  • Intervention de quelques minutes
  • Sans incision ni cicatrice
  • Traitement facile et rapide des récidives
  • Usage immédiat de la main
  • Sécuritaire et prouvé – des centaines de patients ont déjà été opérés avec succès

 

Le Dr Jean-Paul Brutus est parmi les rares chirurgiens au pays à proposer l’aponévrotomie percutanée. Le taux de succès de ses interventions dépasse 95 %.

Des bénéfices réels

  • Soulagement immédiat des symptômes et de la douleur
  • Peu d’inconfort et de risques de complications
  • Récupération immédiate
  • Aucune rééducation nécessaire
  • Aucun soin postopératoire nécessaire

 

Un impact direct sur votre qualité de vie

  • Retour beaucoup plus rapide au travail
  • Reprise rapide des loisirs et des activités sportives
  • Minimisation des pertes de revenus

Si vous pensez que l’approche percutanée à l’aiguille représente la meilleure option pour vous, contactez-nous dès maintenant. Il nous fera plaisir de vous fixer rendez-vous pour une consultation et un traitement dans les prochains jours.

Contactez-nous pour prendre rendez-vous

* Champ obligatoire

   

 

« Le traitement a dépassé toutes mes attentes. J'ai pu reprendre mes activités normales, moi qui prévoyais une longue convalescence, sans musique et sans sport. Merci Dr Brutus! »