Tendinite du coude - Épitrochléite (golfer’s elbow)

L’épitrochléite, aussi appelée épicondylite médiale ou « Golfer’s Elbow » est une tendinopathie courante du coude. La pathologie découle de la sollicitation excessive du poignet ou de l’avant-bras dans un contexte professionnel ou sportif. L’exécution de gestes répétés de flexion ou rotation entraîne une dégénérescence des tendons et une réaction inflammatoire douloureuse.
Contactez-nous pour prendre rendez-vous!

Tendinite du coude - Épitrochléite (golfer’s elbow)

L’épitrochléite, aussi appelée épicondylite médiale ou « Golfer’s Elbow » est une tendinopathie courante du coude. La pathologie découle de la sollicitation excessive du poignet ou de l’avant-bras dans un contexte professionnel ou sportif. L’exécution de gestes répétés de flexion ou rotation entraîne une dégénérescence des tendons et une réaction inflammatoire douloureuse.
Contactez-nous pour prendre rendez-vous!

Tendinite du coude – Épitrochléite (golfer’s elbow)

L’épitrochléite, aussi appelée épicondylite médiale ou « Golfer’s Elbow » est une tendinopathie courante du coude. La pathologie découle de la sollicitation excessive du poignet ou de l’avant-bras dans un contexte professionnel ou sportif. L’exécution de gestes répétés de flexion ou rotation entraîne une dégénérescence des tendons et une réaction inflammatoire douloureuse.

Quels en sont les symptômes?

L’épitrochléite se manifeste par une sensibilité localisée au niveau de la face interne du coude, au point d’insertion des muscles fléchisseurs/pronateurs. Au début, la douleur apparaît de façon aiguë et est souvent déclenchée par l’impact ou par le mouvement de flexion ou rotation du poignet. Avec le temps, la douleur peut s’installer de façon chronique et gêner le sport, le travail, les activités quotidiennes et même le sommeil. La douleur est parfois accompagnée d’une diminution de la force de préhension.

 

Quelles sont les causes les plus fréquentes?

Malgré son nom, le coude du golfeur est loin d’être une pathologie exclusive aux joueurs de golf ou aux sportifs. Elle concerne aussi les travailleurs qui exécutent des mouvements répétés de serrage de la main ou de flexion/rotation du poignet, ainsi que les amateurs de loisirs et travaux manuels comme le jardinage ou le bricolage. Elle touche les hommes et les femmes, de tout âge.

Comment la diagnostiquer?

Le diagnostic se base sur un examen clinique et des tests d’imagerie. L’échographie permet de visualiser le tendon, d’évaluer les irrégularités et de mettre en évidence une fissure ou une rupture. Une IRM peut également être recommandée.

IRM

Contactez-nous pour prendre rendez-vous